Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bazarsetplaisirs-de-colombine.over-blog.com

bazarsetplaisirs-de-colombine.over-blog.com

dentelle aux fuseaux - lectures - fleurs et paysages, et autres bricolages manuels et intellectuels !

La cache

La cache de Christophe Boltanski est l'histoire de sa famille, une famille bouleversée sans doute par l'exil ancien de la ville d'Odessa et surtout traumatisée par le nazisme. La famille des grands-parents de l'auteur vit dans une sorte d'autarcie affective, centrée sur elle-même dans un cocon protecteur construit, entretenu et revendiqué par la grand mère, l'héroïne du roman.

Le premier symbole de ce cocon est la voiture familiale conduite par la grand-mère, et cette voiture est une Fiat 500 Lusso (plus minuscule, c'est pas possible ! Heureusement, il y en a une autre, plus spacieuse pour les vacances, car la famille parcourt le monde entier et y dort alors à 5 !) ! L'autre symbole est bien sûr l'appartement. Le roman se construit devant nos yeux, d'abord par le dessin du plan de ces espaces de vie. En tête du  premier chapitre, c'est le plan de la cour de l'immeuble parisien avec la voiture dessinée garée dedans que l'on découvre. Et au fur et à mesure que le roman avance, que se bâtissent et se découvrent les méandres de l'histoire de la famille, le plan s'étoffe lui aussi peu à peu en amont de chaque chapitre. Cette apparente construction de l'espace enchâsse en réalité la description échevelée d'une famille attachante et déjantée, comme pour mettre de l'ordre dans ce qui n'en a pas.

L'auteur parle du passé de sa famille pour tenter de comprendre le présent de son enfance et ce qui l'a construit et j'ai aimé le suivre dans cette pérégrination mélancolique et jubilatoire, extravagante et pleine de bon sens, étrange et prosaïque tout à la fois !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article